mardi 5 juin 2012

LA FENÊTRE DE L'ÂME D'APRES NIRANJAN GUHA ROY.

La fenêtre de l’âme

Une interprétation de la fenêtre de l'âme comme œil de l'univers inspirée de Douglas Harding.
Niranjan Guha Roy – Sri Aurobindo Ashram- 1981
C’est devenu pour moi une expérience poétique constante de voir et sentir une seule conscience infinie, un seul Être pénétrant tout en existence dans les domaines physiques et subtiles. Chaque individu est comme une fenêtre ouverte à travers laquelle l’Être regarde ses propres formations infinies. A travers chaque fenêtre, chaque âme, l’Être découvre, perçoit et expérimente un nouvel univers. Il n’y a pas deux fenêtres qui soient similaires. Votre univers est unique et différent de mon univers. L’Être se regarde Lui-même à travers des myriades d’yeux. Nous vivons et mourons aussi longtemps que nous regardons au dehors par nos fenêtres individuelles. Mais le moment où nous prenons du recul et nous nous réalisons en tant que l’Être, nous atteignons l’Esprit éternel. Tant que nous regardons à extérieur nous sommes vraiment morts, au moins éphémère.Quand nous regardons à l’intérieur nous sommes un avec l’Éternel.
Quand la vision en première personne devient fenêtre de l'âme...
 
Enregistrer un commentaire