dimanche 26 octobre 2008

QUELLE EST TON EXPERIENCE D'UNE EVOLUTION CONSCIENTE DE LA CONSCIENCE ?


Quelle est ton expérience directe et non pas intellectuelle d'une évolution consciente de la conscience ?
Tel est mon axe de concentration intérieure ces derniers temps. Car au fond tout ce que j'ai pu dire ou écrire à ce sujet reste fort intellectuel même si cela renvoie bien sûr à quelques expériences.

A vrai dire rien ne me permet de distinguer ce qui est du ressort d'une prise de conscience d'un niveau de conscience plus profond déjà là d'une évolution consciente de la conscience. Il y aurait bien entendu une manière d'interpréter en jeu mais cela me ramènera à une analyse intellectuelle... Même si les progrès de l'intellect dans la connaissance des processus évolutifs qui ont conduit à l'Homme sont indéniables, il n'empêche que si l'interprétation mentale d'une expérience de conscience ne peut pas être dépassée alors ces expériences s'inscrivent dans la sphère mentale. Ou du moins elles sont tout au plus surmentales et ne sont pas intégralement une expérience directe d'une évolution consciente de la conscience.

En me demandant de nouveau encore quelle est mon expérience directe d'une évolution consciente de la conscience, j'en suis arrivé à ressentir que cette question permettait de laisser tomber toutes les vieilles manières d'êtres de la conscience. Cela permet de douter de tout, des doutes y compris sans interdire que rien ne soit impossible... y compris une prise de conscience directe d'une évolution de la conscience.

Plus personne, plus rien ne peut répondre à ma place. Aucune citation ne tient et pourtant alors le fil spirituel que m'ont laissé Sri Aurobindo, Mère et Satprem devient quasiment perceptible. Toutes les indications mentales qu'ils ont laissées sont comme un ascenseur sur ce fil : peu à peu, elles fondent en un silence épais et deviennent comme une bulle m'entourant sur laquelle d'étranges vibrations colorées, noirâtres, grisâtres rebondissent, passent, s'éloignent, certaines la pénétrant, etc.


Bien entendu certaines vibrations détruisent cette bulle, le fil de lumière disparaît, ma bulle de conscience se brise, je redeviens cet intellectuel dans sa bulle grise inaperçue, je laisse mon corps se faire endolorir dans ses craintes mortifères. La question redevient essentielle : quelle est ton expérience directe d'une évolution consciente de la conscience ? Scepticisme et surréalisme de nouveau s'entremêlent. Il y a mille autres formulations et milles autres manières de se poser une telle question dans le détail du quotidien car il y des milliards de manières de réduire toute l'aventure de la conscience aux impulsions chaotiques d'un ego mental.

Sri Aurobindo, Mère et Satprem m'ont décrit ce territoire : les étouffements d'une flamme d'aspiration qui commençait à brûler mais aussi le feu intérieur d'un besoin d'être incessant commençant à se lasser du regard qui voit tout par la voie mentale et la naissance d'un regard étonné sur autre chose sans qu'on en sente encore la portée pratique.

Le sérieux de la question "quelle est ton expérience directe d'une évolution consciente de la conscience ?" outrepasse les noms de Sri Aurobindo, Mère et Satprem. Ces noms sont comme inutiles en tant que valeurs mentales d'adoration, leurs propos n'ont pas à être idolâtrés, les dynamiques antiévolutives utiliseront volontiers tel et tel de leurs faits ou gestes pour se justifier. Mais il y a dans leurs oeuvres comme une nourriture à ma question : ils ont nourri cette question, ils lui ont donné plus de réponses qu'elle ne pouvait en recevoir, ils ont accéléré le processus d'exploration du champ mental sur laquelle elle est posée. Le scepticisme vis-à-vis des possibilités mentales de donner une réponse satisfaisante est devenu grâce à eux évident tout comme le fait que rien n'était impossible hormis en se cloisonnant excluvisement au plan mental.

P.S : mes illustrations malgré mes efforts restent symboliques de ce qui se passe.

Enregistrer un commentaire