mardi 29 janvier 2008

TOUT EST CONSCIENCE.


Je touche la balustrade en fer. Je sens comme le froid du fer en moi et je sens comme un peu du fer qui devient le prolongement conscient de ma main.

Je touche la table, si je suis attentif mon toucher ne s'arrête pas sur la table, il se prolonge mystérieusement en elle.


Enregistrer un commentaire